Enseigner dans une société de l’information et de la communication

30/06/99

Retour à la liste des textes

Cliquez ici pour démarrer

Cliquer ici pour accéder au texte seul

Table des matières

Enseigner dans une société de l’information et de la communication

Plan

Des technologies numériques omniprésentes

Des technologies numériques omniprésentes

L’ordinateur a envahi la société depuis trente ans

Audiovisuel, télécommunication et informatique se rassemblent

La numérisation est un modèle simple et efficace

Un développement technique inscrit dans le contexte économique libéral

L ’information et la communication moteur du développement

L’information et la communication moteur du développement

L’informatique ce n’est pas l’information

L’interactivité ce n’est pas la communication

L’information ce n’est pas le savoir

L’interactivité ce n’est pas l’interaction

La société qui se construit est fondée sur l’information et la communication

Une école en quête de légitimité

Une école en quête de légitimité

L ’instituteur était le vecteur du savoir de la collectivité sociale

L’école était le vecteur de l’ascension sociale

De la vocation à l’implication professionnelle, un nouveau métier ?

Les TIC sont les révélateurs des conflits autour de l’école

Des enfants nés avec l’ordinateur

Des enfants nés avec l’ordinateur

Des générations du livre sont suivies par une génération de la télévision

L’ordinateur est la base technique de la nouvelle culture des enfants

L’information médiatisée se multiplie dans l’environnement quotidien

De nouveaux modes de communication et vivre ensemble se construisent

Des pratiques qui se développent

Des pratiques qui se développent

Des éternels innovateurs aux enseignant « Freinet », quelles nouvelles pratiques ?

Trois modes d’usages : s’informer, communiquer, produire des savoirs

Trois outils complémentaires : l’EXAO, l’EAO, la simulation

Passer du mythe de la nouveauté à la force de l’usage efficace...

Un sens à construire

Un sens à construire

D’une pratique fondée sur le produit à une pratique fondée sur le processus

D’une logique d’enseignement à une logique d’apprentissage

Du risque démagogique à une prise en compte consciente

D’une responsabilité d’enseignant à une responsabilité humaine

Conclusion

Auteur:Bruno Devauchelle

Messagerie: Bruno.Devauchelle@wanadoo.fr

Page d'accueil: beaucamps.htm